Articles

scool.ca - déterminer si son enfant a besoin d'un tuteur

– En collaboration avec Succès Scolaire –

Comment déterminer si son enfant a besoin d’un tuteur ? C’est la question que plusieurs parents se posent en cours d’année scolaire. Depuis plusieurs années, la demande de tuteurs privés est en croissance au Québec et la pandémie n’a fait qu’augmenter la demande pour les services en ligne. 

Nombre de ces entreprises ont dû revoir leur modèle pour effectuer le même suivi avec leurs clients et continuer d’assurer leur réussite scolaire. Certains services de tutorat ont même doublé leur effectif pour répondre adéquatement à la hausse de la demande. Malgré la popularité grandissante des services de tutorat, quand engager un tuteur ? 

Plusieurs signes peuvent démontrer que votre enfant a besoin d’un petit coup de pouce de la part d’un tuteur. Que ce soit en aide aux devoirs, en rattrapage et même en enrichissement, il y en a pour tous les besoins. Voici donc 6 situations qui vous aideront à déterminer si votre enfant a besoin d’un tuteur.

1. Votre enfant éprouve des difficultés dans une matière

Éprouver des difficultés ne signifie pas forcément un trouble d’apprentissage, il se peut que votre enfant ait simplement de la difficulté à comprendre certaines notions d’une matière en particulier. 

2. Vous manquez de temps et/ou de patience pour soutenir votre enfant dans ses apprentissages

N’oubliez pas que vous n’êtes pas enseignant.e et que la pédagogie n’est pas donnée à tous. Soyez indulgent.e avec vous-même comme vous l’êtes avec vos enfants. 

3. Votre enfant connaît une baisse dans ses résultats scolaires (même dans les matières où il/elle/iel excelle)

Il est simplement important de se rappeler qu’une baisse des notes de votre enfant peut être liée à plusieurs facteurs, dont la transition du primaire vers le secondaire. 

«Pour tous les élèves, autant des PEP (publique enrichi ou privé) que du PO (publique ordinaire), les chercheurs ont noté une diminution de la motivation dans le passage du primaire au secondaire, ainsi qu’un désengagement au fil de la première année du secondaire. Cela confirme la difficulté de cette transition scolaire. Il faut réitérer aux parents qu’il est important de soutenir leurs enfants durant cette période et leur offrir les outils pour y parvenir » Isabelle Plante, professeure du Département d’éducation et formation spécialisées (UQAM, 2019).

4. Vous vous sentez dépassé.e par la matière

Les termes utilisés en éducation changent constamment! Il est normal de se sentir dépassé quand ça fait plus de 20 ans que vous avez été à la place de votre enfant. Si vous avez fait ce que vous pouvez pour vous réapproprier la matière afin de soutenir votre enfant et que ça ne fonctionne toujours pas, faites appel à un tuteur.

5. Votre enfant apprend mieux dans une relation de 1:1

Il ne faut pas écarter le fait que chaque enfant apprend différemment. Si votre enfant perd le focus en classe, parce qu’il y a trop de distractions et/ou qu’il/elle/iel ne se sent pas interpellé.e, testez le tutorat.

6. Votre enfant a un rythme d’apprentissage plus rapide

Saviez-vous que le tutorat sous forme d’enrichissement pouvait être la solution pour un enfant intellectuellement précoce ou surdoué.e ? Maintenant, oui :)

Si vous faites face à l’une des situations présentées, on vous invite à contacter Succès Scolaire. Pour toutes questions concernant le tutorat (aide aux devoirs, rattrapage, enrichissement, cours d’été, etc.) et peu importe la matière, ils sauront vous accompagner avec leur approche personnalisée.

Depuis 2006, Succès Scolaire, une entreprise québécoise, est vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Vous pouvez en savoir plus sur Succès Scolaire à travers nos articles de blogues suivants : 3 écoles secondaires en ligne au Québec et 5 plateformes de tutorat en ligne à (re)découvrir.

Vous avez aimé cet article ? Commentez et partagez!

les écoles secondaires en ligne au Québec

Faire ses études en ligne c’est possible au Québec? Du moins en partie! 20% du parcours complet peut être complété à distance (en ligne) grâce aux 3 écoles secondaires en ligne au Québec. À noter que toutes trois sont reconnues par le Ministère de l’Éducation. 

Dans cet article, vous apprendrez la différence entre l’apprentissage en ligne et l’enseignement en ligne. Vous découvrirez également quelles sont les alternatives en ligne disponibles pour votre enfant. 

Première étape avant de procéder 

Avant de se lancer à pieds joints dans cette aventure à distance, il faut s’assurer de quelques détails :

  1. Déterminer la capacité de votre enfant à apprendre de façon autonome.
    1. Si votre enfant a besoin d’un soutien constant, l’école à distance n’est peut-être pas l’option la plus viable pour il/elle/iel. 
  2. Déterminer son niveau de motivation 
    1. Ce dernier viendra jouer un grand rôle dans sa réussite. 
  3. Déterminer la meilleure avenue pour votre enfant :
    1. L’apprentissage est ligne  : Capsules préenregistrées et ou matériel pédagogique pouvant être consulté.es au moment désiré
    2. L’enseignement en ligne : Cours en direct avec un.e enseignant.e via une plateforme de visioconférence 

3 écoles secondaires en ligne

1. ÉtudeSecours

ÉtudeSecours fut fondé en 2011 dans le but d’offrir une nouvelle alternative aux familles du Québec en matière d’apprentissage. La méthode populaire n’étant pas pour tous, l’apprentissage en ligne d’ÉtudeSecours permet une flexibilité et le développement de l’autonomie par ses cours en ligne et asynchrones (apprentissage à son rythme). Cela est rendu possible grâce au matériel interactif en ligne.

Malgré le fait qu’il n’est pas possible de faire l’entièreté de son parcours secondaire en ligne avec ÉtudeSecours, leur réseau compte plus de 300 écoles alliées pour la passation des épreuves finales. Des exercices gratuits sont même offerts sur leur site web pour tous les niveaux du secondaire. Une belle ressource à considérer.

Contrairement à d’autres ressources similaires, les inscriptions à ÉtudeSecours se font tout au long de l’année scolaire. Ce qui est avantageux, si le but est de faire des cours préalables pour le Cégep, par exemple. Seulement les inscriptions aux cours d’été se font à une date précise. En mai pour être exact! 

Pour en apprendre plus sur ÉtudeSecours, visitez leur site internet.

2. École Succès Scolaire

Au tout début de scool.ca, nous avions parlé de Succès Scolaire comme l’une des 5 plateformes de tutorat à (re)découvrir. Nous avions également mentionné que Succès Scolaire était une école secondaire virtuelle reconnue par le Ministère. Voici plus de détails à ce sujet.

Depuis 2016, l’École Succès Scolaire offre une formule de cours en groupe en ligne avec une approche pédagogique spécialisée pour chaque élève. 10 000 élèves ont pu profiter de cette offre jusqu’à aujourd’hui.

À l’opposée d’ÉtudeSecours, l’École Succès Scolaire offre des cours en direct donnés par un.e enseignant.e. Cet.te enseignant.e est accompagné.e d’auxiliaires d’enseignement à qui les élèves peuvent s’adresser en tout temps. Ils peuvent répondre à des questions technos, sur la matière, etc. La beauté de la chose est que l’élève développera un contact privilégié avec l’enseignant.e ou l’un.e des intervenant.es.

Les élèves peuvent faire des cours qu’ils n’ont jamais fait auparavant ou refaire un cours à la suite d’un échec. Les cours d’été sont également possibles.

Pour en savoir plus sur l’école Succès Scolaire, visitez leur site internet.

3. CAL : Centre d’apprentissage en ligne

Depuis 18 ans maintenant, le Centre d’apprentissage en ligne (CAL) offre aux élèves de 4e et 5e année du secondaire la possibilité d’effectuer leurs cours en ligne : 

  • Anglais
  • Français
  • Histoire
  • Arts
  • Sciences
  • Technologie

Les élèves peuvent soit suivre le cours régulier (cours complet de formation) ou le faire en rattrapage (s’il y a eu un échec auparavant).

Tel que mentionné précédemment, le CAL est accessible à tous les élèves de 4e et 5e secondaire des centres de services scolaire de la province. Cela signifie deux choses :

  1. Votre enfant ne peut pas faire son parcours complet en ligne avec le CAL ;
  2. Si votre enfant est inscrit au système privé, il/elle/iel ne pourra pas avoir accès aux services de rattrapage de la matière. 

Le CAL met de l’avant l’apprentissage personnalisé en ligne avec des capsules préenregistrées. Cela permet à l’élève d’apprendre à son rythme en fonction de la matière. 

Dans l’optique que votre enfant désire terminer son parcours scolaire en ligne avec le CAL, il est important de noter qu’il y a des sessions prédéfinies. Par conséquent, il y a des dates d’inscription à ne pas rater. Autant pour les cours complets de formation que pour les cours de rattrapage, les sessions sont les suivantes :

  • l’automne (début en septembre)
  • l’hiver (début en février)
  • l’été (début en avril)

Pour en savoir plus sur le CAL, visitez leur site internet.

En espérant que vous en ayez appris davantage sur les 3 écoles secondaires en ligne au Québec.

N’hésitez pas à nous faire parvenir les sujets que vous aimeriez que l’on traite au allo@scool.ca ou en commentaires.

Vous avez en ce moment une chance incroyable dû au Covid-19. Ce n’est pas tous les jours qu’une occasion comme celle-ci se présente. C’est peut-être même la seule fois que vous pourrez l’expérimenter. Vous, chers parents, allez pouvoir exercer à petite échelle un des plus beaux métiers du monde.

Je me sens privilégiée de pouvoir dire que c’est mon quotidien. Je suis enseignante en sciences au secondaire et il n’y a pas une seule journée où j’ai douté de mon choix de carrière. En cette période exceptionnelle, je souhaite pouvoir vous inspirer dans la poursuite de l’enseignement à la maison avec vos enfants. C’est pourquoi je vous propose cinq plateformes numériques où vous aurez accès à du contenu pédagogique stimulant et diversifié. Sachez que les liens suggérés ci-dessous sont directement conseillés par des enseignantes et enseignants du primaire et du secondaire.

1. lasouris-web

Répertoire de sites éducatifs pour les élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire

Que ce soit au niveau préscolaire, primaire ou secondaire, lasouris-web est une mine d’or, toutes matières confondues. On vous y propose des idées d’activités, des jeux éducatifs et des exercices. Ce site est simple à utiliser et bien organisé. Vous y trouverez surtout des liens vers des plateformes informatiques suggérant plusieurs ressources éducatives. Bien que toutes les matières soient couvertes par lasouris-web, l’auteure du site, Anne Goyette, mentionne que le français et les mathématiques sont davantage mis à l’honneur.

Bref, à lui seul, vous avez amplement de matériel pour stimuler l’apprentissage de vos enfants à la maison. De plus, le site est construit pour interpeler également les plus petits. De sorte, ils peuvent participer en choisissant eux-mêmes leur activité et donc, ils s’impliquent davantage dans leur apprentissage.

Une mention spéciale est attribuée aux catégories réservées pour les élèves allophones.

Lien rapide : On aime particulièrement MathLibres qui présente une très grande quantité d’exercices de toutes sortes.

2. Les Éditions CEC

Mon sac d’école virtuel – Activités gratuites

En cette situation extraordinaire (quarantaine), les Éditions CEC souhaitent appuyer les enfants et les adolescents dans la poursuite de leur scolarité à la maison, tant pour les élèves du primaire que du secondaire. C’est pourquoi tous leurs exercices interactifs autocorrectifs en français, mathématiques et anglais sont maintenant accessibles gratuitement jusqu’au 30 avril. Vous n’avez qu’à vous créer un compte, si vous n’en avez pas déjà un. Ensuite, il vous faut utiliser le code d’activation correspondant au niveau scolaire de vos enfants.

Les Éditions CEC, Éditions Petit Homme et les Éditions de la Bagnole offrent désormais une variété de lectures virtuelles s’adressant aux élèves du primaire. Les ouvrages sont accompagnés d’activités pédagogiques afin de joindre l’utile à l’agréable. C’est d’ailleurs l’occasion idéale pour demander à vos enfants de sélectionner leur lecture et les responsabiliser dans le processus de leur apprentissage.

3. Alloprof

Un classique incontournable de la pédagogie

Alloprof est assurément la référence en éducation. C’est une ressource qui est gratuite en tout temps et qui est magnifiquement organisée en toute simplicité. Elle est facile d’utilisation pour les élèves et il y a même une zone pour les parents et une pour les enseignants.

Presque tout le contenu du primaire au secondaire fait partie de leur bibliothèque virtuelle. Cette dernière est déclinée en plus de 3000 pages d’explications d’une grande clarté et aux exemples pertinents. Des vidéos explicatives conçues par des enseignants s’ajoutent à plusieurs concepts pédagogiques. De plus, les exercices qui les accompagnent sont intelligemment conçus et il est possible de s’autocorriger. On y trouve aussi des répertoires de révision établis en fonction des concepts visés par la progression des apprentissages pour ceux et celles qui souhaitent cibler leur étude.

Alloprof inclut même une section pour donner des trucs et des conseils aux élèves. Ils peuvent ainsi développer davantage d’autonomie et développer leur capacité d’introspection au fil de leur parcours scolaire.

4. MieuxEnseigner

Matériel pédagogique à votre portée

Karine est enseignante en classe multi de 4e et 5e année. Elle se démarque par sa rigueur professionnelle et sa quête constante de développement de ses méthodes d’enseignement. Sa spécialité est de créer des activités et des ateliers pédagogiques stimulants, auxquels un souci d’esthétisme est également appliqué. Vous pouvez consulter son site personnel ici.

Sa boutique est disponible sur le site MieuxEnseigner, une plateforme en ligne créée par des enseignants et dont le but est le partage de matériel pédagogique et didactique. Il y a d’ailleurs beaucoup d’autres enseignant.es qui l’enrichissent et qui méritent d’être connus. Vous devez toutefois avoir une imprimante à votre disposition pour utiliser convenablement ces activités. Les documents présentés sont payants, au prix de moins de 5$ en majorité par activité, ce qui est incomparable aux efforts nécessaires pour leur production. Et puis, encourager à faible coût une enseignante dévouée, c’est aussi très intéressant.

5. Trois filles et l’enseignement autrement

Communauté d’entraide en éducation

Alexandra, Pier-Ann et Sarah sont enseignantes au 3e cycle du primaire et celles derrières le projet Trois filles et l’enseignement autrement. Elles s’inscrivent dans ce courant d’enseignant(e)s qui révolutionnent, à leur façon, le monde de l’éducation. Sur leurs sites personnels, elles partagent généreusement le matériel pédagogique qu’elles ont elles-mêmes conçu.

On y retrouve beaucoup d’ateliers à réaliser avec vos enfants. Comme mentionné précédemment, il est préférable d’avoir une imprimante afin de pouvoir en profiter pleinement.

On apprécie surtout la créativité et leurs personnalités qui rayonnent derrière la conception de leurs activités. Pour ceux et celles qui les suivent régulièrement, vous savez qu’elles ont à coeur l’innovation de leur enseignement, qu’elles modernisent et ajustent en fonction des intérêts des élèves. C’est une formule gagnante à utiliser et à partager.

Elles vous laissent même les présentations PowerPoint si vous voulez vous improviser enseignant(e) et recréer l’atmosphère d’une classe à la maison. Vous avez également à votre disposition des grilles d’évaluation pour renforcer ce cadre qu’apporte le milieu scolaire et répondre à l’attente des objectifs.

Le mot de la fin

En terminant, j’aimerais vous rappeler que c’est bien sûr l’occasion pour vos enfants d’apprendre du contenu éducatif, mais aussi d’en apprendre un peu plus sur eux-mêmes en mettant l’accent sur la métacognition derrière leurs habitudes scolaires. « Quelle activité as-tu le plus aimée ? Pourquoi ? Comment te sens-tu lorsque tu réussis ? Quelles aptitudes as-tu développées lors de ces activités et que tu peux réutiliser dans d’autres contextes ?»

Nous avons le temps de le faire, prenons-le. Nous avons le pouvoir décisionnel derrière chaque leçon, exerçons-le. Comme le prônent les derniers courants pédagogiques, c’est le temps de mettre l’enfant au centre de son apprentissage et de le faire participer à son épanouissement. En attendant que nos chères écoles ouvrent à nouveau leurs portes, c’est à vous que revient le flambeau et je peux vous assurer que ça va bien aller.

Mélissa, professeure de sciences au secondaire